Le Light Novel, c’est bon ! Lisez-en !

Bonjour à tous ! Aujourd’hui, je vous propose un article particulier, puisque je ne vais pas vous parler d’une oeuvre, mais d’un support. Et en l'occurrence, ce support c’est le Light Novel ! Un support pour le moment peu répandu, qui peine à se faire connaître, mais qui pourtant, mérite que l’on s’intéresse à lui. Alors, dans cet article, je vais tout faire pour que ce soit le cas.

Sommaire

Mais au fait, c’est quoi un Light Novel ?

Bien que le Light Novel soit avant tout un support au format A6, il possède assez souvent une structure qui lui est propre. Le Light Novel Light a un style de narration plus oralisé qu’un roman occidental, et les dialogues y sont majoritaires. Décrivant ainsi d’une autre manière, certains détails liés à la parole, comme le son d’une voix ou un tic de langage, par exemple.
La cible principale d’un Light Novel est principalement les Young Adult (à quelques exceptions), mais le genre d’histoire est variable, on peut y trouver du fantastique, de la fantasy, mais aussi du Slice of Life ou encore du Thriller. Il y’en a donc pour tous les goûts, non ? En somme, au Japon, le Light Novel est un support ultra-populaire, avec un nombre incroyable de nouveautés chaque mois.

Mais en France, c’est comment  ?

En France, c’est un peu plus compliqué en fait : L’arrivée du support n’est pas si récente que cela en réalité. Les éditions Hachette avaient déjà effectué un essai en publiant le premier tome de la série “La mélancolie de Haruhi Suzumiya”. Malheureusement le succès ne fut pas au rendez-vous, la faute à un manque de communication et une sombre histoire concernant le tome 2, qui n’est malheureusement jamais arrivé chez nous. En 2009 donc, on ne parlait toujours pas de Light Novel, mais de roman et les Illustrations n’étaient pas présentes…

5 ans plus tard, (Eh oui, 5 ans) arrivent les éditions Ofelbe et leur volonté d’apporter le Light Novel en France, mais allait-on vraiment avoir le LN de la même manière qu’au Japon ? Eh bien, au départ, cela semblait mal parti, puisque lors de l’annonce de la publication de Sword Art Online, l’explication concernant les illustrations présentes séparément du livre était plutôt mal passée. Mais au final, l’éditeur s’est rétracté et tout le contenu du Light Novel Japonais fut présent dans la version Française. La seule différence venait du format et du contenu du livre, puisque celui-ci était beaucoup plus large que son homologue Japonais, mais contenait aussi l'équivalent de deux tomes nippons. Tout cela ayant pour but d’attirer les amateurs de manga/anime, mais aussi ceux de romans plus classiques (Et personnellement, je trouve que c’est une bonne idée).
Plus tard, Ofelbe lancera la collection LN, proposant des oeuvres encore plus ancrées dans pop-culture japonaise et plus proche du Light Novel d’origine, de quoi augmenter la diversité des titres de l’éditeur.

Ainsi à l’heure actuelle, les éditions Ofelbe proposent deux collections :

  • La collection LN - Light Novel dont les tomes correspondent à un seul tome Japonais, vendu 13,99€ (DanMachi, ReZero, Durarara, Oregairu) ;
  • Et la collection Big LN dont les tomes correspondent à deux tomes Japonais, vendus, 20,99€ (Sword Art Online, Log Horizon, Spice & Wolf, Overlord)

Dans une autre démarche, Pika et Kana proposent respectivement les Light Novel Fairy Tail et Naruto, mais sous l’appellation “roman”, De plus, ils ne se situent pas dans une démarche d’apport de Light Novel, mais plus dans une volonté d’étendre l’univers qu’ils possèdent et de toucher au maximum leur coeur de cible, les lecteurs de manga. (Mais on y reviendra plus tard). Là où Ofelbe propose des licences dont le Light Novel est le support d’origine, Pika et Kana proposent des Light Novel dont la série d’origine vient d’un autre support, ce qui est une distinction, non négligeable.
Dans un cas particulier, il est aussi intéressant de noter la présence dans les manga des  éditions Doki-Doki et Kurokawa de bonus “romancés” dans: The Rising of the Shield Hero et Mushoku Tensei pour l’un, puis Moi, quand je me réincarne en Slime pour l’autre.

Et on les trouve où, ces Light Novel Français ?

Eh bien c’est là où ça se corse un peu, voyez-vous ? Sur des plateformes comme Amazon c’est assez facile, il vous suffit généralement de taper le titre et vous le trouverez dans les résultats de recherche. Vous remarquerez au passage que les livres sont classés dans la catégorie “Livre pour Adolescents”... Adolescent et Jeune Adulte, ce n’est pas tout à fait la même chose. Et si vous voulez spécifiquement les Light Novel des éditions Ofelbe, je vous conseille la boutique en ligne, Pointmanga.

Dans les grandes enseignes ou grandes surfaces, c’est encore plus compliqué ! Parce qu’en fait selon les magasins (et j’ai bien dit “magasin”, et non pas “enseigne”), Les Light Novel sont rangés, soit au rayon “roman”, soit au rayon “manga”, ou parfois même dans des endroits qui n’ont rien à voir comme les romans pour enfants (Oui, oui !). Et c’est bien là, un des problèmes de l'émergence du LN en France. En effet, il est fort probable que le lecteur de roman ne soit pas un adepte des mangas pour de multiples raisons et notamment les multiples clichés à leurs encontres qui ont encore la vie dure (Violence, sexe, etc…).
De l’autre côté, le lecteur de manga n’est pas forcément un amateur de roman. Là encore les raisons peuvent être multiples : Le nombre de pages ou encore la narration qui peut parfois être lourde. Et là vous vous dites peut-être : “Mais le lecteur de manga doit être au courant pour les Light Novel, non ?” Eh bien, apparemment, non. En effet, certains lecteurs de manga, ne s’intéressent pas à ce qui gravite autour, ne connaissent pas forcément l'existence d’autres médias traitant du même univers et ne suivent pas forcément les dernières sorties des éditeurs. De ce fait, l'existence des Light Novel leur est probablement inconnue.
Pour ma part, j’aimerais que certaines actions soient faites pour améliorer la visibilité des LN dans ce genre de magasin : 

  • La création d’un rayon dédié, pour faciliter la recherche des titres (Mais pour cela, je pense qu’il va falloir attendre plusieurs années, le temps de la démocratisation);
  • Proposer plus de “coup de coeur vendeur” à propos de Light Novel, ou une mise en avant à l’entrée du magasin;
  • Au rayon manga, mettre en avant le support d’origine, s’il existe. (Faire une sorte de cross-sell);
  • Mettre en avant le Light Novel en expliquant ce que c’est;
  • Ou tout simplement en vendre, parce que je me suis rendu compte que dans des grandes surfaces comme Carrefour ou Auchan, il était impossible de les trouver ! Ce qui est bien dommage...

J’ai bien conscience que ce sera difficile voir impossible de mettre cela en place car ce sont des grandes enseignes, mais on ne sait jamais !

Pour les boutiques spécialisées, surtout les plus petites, le problème est encore différent : Du fait du manque de place, les LN sont souvent rangés dans un coin et ne sont pas mis en avant. Et à cause de leur épaisseurs, le rangement n’est pas forcément évident, surtout quand la série fait plusieurs tomes. Cela peut vraiment devenir problématique au fur et à mesure des sorties et cela ne permet pas un stock abondant. Mais en contrepartie, des actions sympas peuvent être effectuées :

  • Si la place dans la boutique le permet, effectuer une mise en avant, au rayon des dernières sorties;
  • Certaines boutiques sont très actives sur les réseaux sociaux, alors pourquoi ne pas mettre les Light Novel en avant via ce biais;
  • Et pourquoi pas en parler en caisse au client.

Encore une fois ce ne sont que des idées, je ne pense pas que ce soit une solution absolue, vous en faite, ce que vous voulez. ;)

Mais bon, c’est bien gentil d’indiquer où les trouver, mais encore faut-il que vous ayez envie d’en lire, parce qu’au final, c’est ça le plus important : Le plaisir de lire !

Que peut vous apporter le support ?

Autant le dire de suite, cette partie ne sera pas vraiment objective, elle sera inspirée en très grande partie de mon ressenti personnel.
D’une part, je pense que vous intéresser au Light Novel vous permettrait de connaître le support d’origine d’une série vous appréciez. En effet, la plupart du temps, les animes saisonniers, quand ils ne sont pas des adaptations de manga, sont des adaptations de Light Novel. Eh oui, des séries très populaires comme Sword Art Online, Re:Zero ou encore High School DxD sont au départ des Light Novel. Et puis comme c’est le matériau d’origine, vous n’aurez aucune perte ou modification dû à des adaptations nécessaire pour coller au média ! Et ça, ça n’a pas de prix ! En plus vous aurez aussi le droit à de jolies illustrations ponctuant votre lecture, ce qui est assez sympa avouons-le.

Mais plus sérieusement (bien que le paragraphe précédent l’était), en ce qui me concerne, le Light Novel m’a permis de trouver un goût de la lecture qui me convienne. Même si cela est moins vrai maintenant, quand j’étais plus jeune, je n’aimais pas lire de romans, même les romans dont j’étais la cible. Je trouvais très chiant à lire, je trouvais qu’il y avait trop de descriptions pour pas grand-chose, soit disant pour favoriser l’immersion. Mais pour moi, cela n’avait que pour seul effet de rendre ma lecture lente. En plus, j’avais l’impression de toujours lire le même genre d’histoire, ce qui n’arrangeait pas les choses. (Pourtant j’ai kiffé Candide de Voltaire) Dites-vous que même Harry Potter, je trouvais ça long parfois…

Avec le Light Novel, j’ai découvert autre chose : Premièrement que 300 pages ça m’allait très bien, et puis ensuite, j’ai découvert un récit dynamique, marqué par un nombre important de dialogue et sans description superflu. Grâce à cela, j’ai pris plaisir à lire chaque Light Novel que j’ai lu et je n’avais pas l’impression de perdre mon temps. Toutefois, accorder tout le crédit uniquement à ces éléments serait de mauvaise foi. Je pense que si j’apprécie autant le Light Novel, c’est aussi parce que je retrouve beaucoup d’éléments qui me plaisent et que je retrouve dans les manga et l’animation Japonaise… Du coup c’est peut-être quelque chose de complètement Nippon, mais je ne saurai l’expliquer… Une sorte de sentiment familier…

Si vous êtes un lecteur de manga ou un amateur d’anime, en lisant un Light Novel vous ne serez pas dépaysé, en retrouvant ce que vous aimez dans les deux autres médias cités, mais d’une manière différente. Bien sûr, vous verrez moins d’image ou vous entendrez moins de voix. Mais d’une part, il y a une illustration à chaque chapitre, ce qui peut donner lieu à une page magnifique, mais d’autre part, vous pouvez toujours utiliser votre tête pour imaginer des voix que vous avez déjà entendu dans la version anime. Parce que je le répète, beaucoup d’anime et de manga sont des adaptations de Light Novel. Vous pourrez donc aussi vous amusez à faire la comparaison entre le support d’origine et son adaptation. Et peut-être même découvrir des informations supplémentaires qui seraient passées à la trappe dans la version en 30 images par secondes.

Et si vous êtes plutôt un amateur de romans occidentaux, c’est l’occasion pour vous de découvrir des histoires qui diffèrent de vos habitudes, de découvrir la popculture Japonaise. Tout en évitant un maximum ce qui pourrait vous rebuter dans les mangas ou anime. De découvrir un autre style de narration et pourquoi pas de découvrir de nouveaux artistes. D’utiliser le Light Novel comme une passerelle qui changera peut-être vos aprioris sur le Japon. C’est toujours bien de pouvoir cultiver votre jardin, non ? Voilà ce que peut vous apporter le Light Novel, un sentiment réconfortant ou une manière de voir le Japon sous un prisme légèrement différent.

Ouais c’est cool, je veux en lire, j’en lis, mais y’a jamais les oeuvres que je veux !

Effectivement, ça peut être frustrant de voir que l’on veut tant pouvoir lire dans la langue de Molière n’arrive pas. Moi-même, j’attends des oeuvres comme No Game No Life, High School DxD ou encore Boku wa Tomodachi ga Sukunai. Mais pour le moment elles ne sont pas encore disponibles… Pourtant ça ne m’empêche pas de profiter d’autres oeuvres qui elles le sont, non ? Et puis, retourne 20 ans en arrière (enfin imagine, si ça se trouve tu n’étais pas né il y a 20 ans), maintenant, va au rayon manga d’une libraire. Eh oui, il est tout petit, et encore tu as de la chance, il existe. Et à ton avis, qu’est-ce qui a permis que des murs entiers peuvent être tapissé de manga ? Les anime, et le bouche à oreille et donc des ventes de plus en plus importantes. Et encore, à l’époque Internet n’en était qu’à ses débuts. Imagine-toi maintenant ce qu’on pourrait faire avec Internet maintenant ! A l’heure où les réseaux sociaux sont rois, on pourrait amplifier ce bouche à oreille, non ? Alors, pour le moment, il faut prendre son mal en patience et pourquoi pas conseiller des lectures de Light Novel à des amis ? Peut-être que ça leur plaira ?

Mais, actuellement, les éditions Ofelbe éditent les Light Novel en tant que littérature jeunesse, qui est, apparemment, un statut très particulier pouvant rendre impossible la publication de certains Light Novel en France. Ce qui est assez compréhensible étant donné, ce qu’on peut parfois trouver dans les oeuvres Japonaises.
Afin d'illustrer mon propos, je vous propose de lire cet article du blog Otakiew : Quand les règles en vigueur empêchent le light novel « No Game No Life » de sortir en France
Aussi vous invite à lire les Threads Twitter de @MisogID, consultant LN/manga pour Ofelbe :  qui y sont très intéressant ! (Même si parfois, je ne suis pas d’accord avec lui.)

Tout ça pour dire que cela prend du temps de développer un marché et qu’il faut souvent être patient et au final, il se pourrait qu’on l’on est plus de diversité, et on entrerait dans un cercle vertueux.

Mais je ne sais jamais quand ils sortent ?

Effectivement, parfois ce n’est pas évident : Alors, je vais conseiller deux sites : Manga Sanctuary et MangaCollec qui disposent toutes les deux d’applications mobiles et peuvent vous envoyer des mails régulièrement pour vous prévenir des sorties et notamment des sorties Light Novel, comme ça, plus d’excuses !
En plus, les éditions Ofelbe ont un planning et mettent à disposition des extraits gratuits, c’est l’idéal pour se faire une idée !

Conclusion

Le Light Novel est un support très populaire au Japon, mais il montre à peine le bout de son nez en France. J’espère que cet article aura su susciter en vous une envie de le découvrir, et aura répondu à des questions que vous vous posez à son sujet. J’avais vraiment envie de vous faire découvrir ce support, pour que moi même je puisse en profiter davantage, j’espère que j’aurais réussi. Si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à la poser sur Twitter ou en commentaire sure le site !

Un grand merci à MisogID et Un Modeste Otaku


Commentaires

Laisser un commentaire :