bannière

Grimoire of Zero Tomes 1 et 2 de Takashi Iwasaki

Le 24/01/18 à 21:06:59 par Shinobivdk
image d'article

Salut à tous, vous allez bien ? Il y a quelques jours j’ai reçu de la part d’un ami, les deux premier tomes de Grimoire of Zero. J’en ai bien profité et comme il aimerait savoir ce que j’en ai pensé et que j’ai envie de vous en parler, c’est ce que je vais faire dans cet article.

Synopsis

En l’an 526 du calendrier liturgique, la pratique de la sorcellerie reste interdite. Les sorcières sont ainsi chassées au nom de la justice à travers tout le royaume de Venius. Seul et méprisé par le reste de la population, un mercenaire mi-homme mi-bête rêve jour et nuit de briser la malédiction qui a fait de lui un être hybride depuis sa naissance... Sa rencontre avec une sorcière du nom de Zéro pourrait bien faire de ses rêves une réalité. Elle lui propose de le transformer en humain s’il accepte de l’escorter en tant que garde du corps dans sa recherche d’un livre magique qui serait capable de provoquer des ravages, voire la fin du monde. Commence alors la quête de cet atypique duo destiné à protéger les secrets de l’art de la magie afin de rassembler humains et sorcières !

Avis

Dès le départ, Grimoire of Zero nous plonge directement dans un univers fantasy qui semble assez classique, mais nous plonge aussi directement dans le feu de l’action en nous présentant un homme-bête qui semble être le héros de notre histoire. Surtout que celui-ci est pourchassé par une sorcière. A ce moment-là, je me suis dit que j’avais rencontré ce genre d’histoire un milliard de fois. Sauf que rapidement, celle-ci va prendre le contrepied de nos prévisions. Tout d’abord, l’homme-bête, qui est en réalité un mercenaire (Et ce sera son nom pour le moment) est sauvé par une autre sorcière, qui malgré sa puissance ne paie pas de mine, a l’allure d’une très jeune fille et manque de manières. Le mercenaire quant à lui ne rêve que d’une chose : avoir une apparence une humaine. La jeune sorcière ayant besoin de quelqu’un pour l’escorter, les voilà partis pour un voyage afin de retrouver un grimoire capable de déclencher la fin du monde.

Le scénario semble très simpliste expliqué comme cela, mais en réalité je le trouve original dans le sens où généralement dans ce type d’histoire, on affaire à un géant au coeur de pierre qui va protéger une petite fille frêle, alors que finalement ici c’est plutôt l’inverse, le géant à un coeur tendre et la jeune fille une puissance incroyable. Par ailleurs, le scénario propose plusieurs bonnes idées : Tout d’abord, l’univers dépeint dans Grimoire of Zero est un univers où la chasse aux sorcières est présente. A première vue cette information semble triviale, presque clichée, étant donné que des sorcières sont présentes. Cependant, en explorant le passé de son univers, Grimoire of Zero nous explique alors les causes de ces chasses aux sorcières, en utilisant, notamment la thématique du racisme… Tout en rappelant que rien n’est jamais blanc ou noir ! Là encore un point appréciable.

Une autre bonne idée vient dans l’utilisation de la magie et de tout le background qu’il y a derrière. Ici (si j’ai bien compris), la magie n’est qu’une extension, une simplification de la sorcellerie, un outil permettant de simplifier la vie mais un outil dévastateur si mal utilisé. Si la magie est un outil, la sorcellerie est une Science. Pour prendre un exemple, utiliser un logiciel informatique s'apparenterait à de la magie, savoir le coder est une Science (Demandez à vos parents pour voir). Et j’ai beaucoup aimé le fait d’avoir toutes ces explications simples qui donne un peu plus de profondeur à l’univers, jusque dans les conséquences que cela implique.

Au final, le scénario de Grimoire of Zero est très intéressant et possède plein de bonnes idées. Cependant, j’ai appris que le manga ne ferait que 6 tomes. j’espère que cela ne sera pas expéditif. Mais pour le moment le scénario est bon, tout comme la relation entre les personnages.

Ou devrais-je dire la relation entre la sorcière Zéro ou son Mercenaire à l’allure de gros félin. Parce qu’il faut bien le dire, pour le moment, ces deux tomes mettent surtout en avant la relation entre nos deux protagonistes que tout oppose et qui ne se connaissent pratiquement pas. Malgré tout, comme dans n’importe quelle histoire de ce type, ces deux personnes vont apprendre à se connaître et à s’apprécier. Mais c’est aussi l’occasion pour nous lecteurs, de les voir se rapprocher, certes, mais aussi d’en savoir plus, sur la personnalité propre de chacun des membres du “couple”. Une occasion supplémentaire pour l’histoire de nous montrer qu’encore une fois, rien n’est tout blanc ou tout noir.
Les médisants diront probablement que c’est du déjà vu, et ils auront probablement raison, mais ici ce n’est pas lassant. (Même si on retrouve parfois les petites blagues classique à base de “je me déshabille au milieu des gens. Mais moi j’aime bien.) Finalement, je me dis que si le traitement de nos deux voyageurs est aussi bien avec les autres, alors ce sera génial ! j’ai donc pas mal d’attente à ce niveau-là pour la suite, surtout que pour le moment, l’histoire ne possède pas un nombre important de personnages, même secondaire… Même s’il y en a quelques-uns qui sortent un peu du lot.

Avec un scénario qui commence bien et un traitement de personnages plus que bon, on peut légitimement espérer que la qualité graphique suive ! Eh bien, rassurez-vous, elle suit et avec aisance. Que ce soit au niveau des environnements intérieurs ou extérieurs, Takashi Iwasaki fait du très bon travail qui nous permet de profiter pleinement de ce nouvel univers. (J’ai beaucoup aimé le passage dans l'église pour ma part). Pour ce qui est des personnages, là encore, le mangaka fait ce qu’il faut pour mettre en valeur les protagonistes quand il le faut. Certaines scènes sont un vrai régale pour les yeux ! Et encore je ne vous parle pas des dessins entre deux chapitres !
Pour l’illustration des sortilèges ou de la magie, c’est aussi agréable à l’oeil, mais ce n’est pas époustouflant. Ne vous attendez donc pas à de gros effets pyrotechniques comme ce qu’on peut voir dans Fairy Tail par exemple. C’est cool mais j’aimerais bien voir ce que l’auteur a dans le ventre dans ce cas de figure, je pense que ce serait sympa à voir.  L’action est donc tout à fait présente, plutôt dynamique sans être trop fouilli. J’espère cependant que le mercenaire sera un peu plus mis en avant pour les affrontements possibles des prochains tomes.

Grâce à son univers qui à première vue semble classique, mais n’hésite pas à ajouter des éléments contemporains ; Au “couple” Mercenaire/Zero aux caractères diamétralement opposés, mais aussi opposés à ceux à quoi on pourrait s’attendre ; Et à un graphisme très propres, j’ai passé un très bon moment en lisant Grimoire of Zero et j’ai hâte de lire la suite, en espérant toutefois que ça n’aille pas trop vite.  Si tu me lis, merci pour ce cadeau !

Disponible aux éditions Ototo


Commentaires

Commenter :