bannière

Pokémon Soleil et Lune tome 1 de Hidenori KUSAKA et Satoshi YAMAMOTO

Le 16/12/17 à 16:45:12 par Shinobivdk
image d'article

Pokémon est une série de jeu que j’apprécie particulièrement depuis que je suis tout petit. Au départ, c’était principalement pour Pikachu et le dessin animé. Puis avec le temps, je me suis intéressé au gameplay et aux histoires que les jeux nous proposaient, les thématiques devenant matures en même temps que les joueurs. Et étant donné que je suis en pleine période de jeu avec la sortie de Pokémon Ultra-soleil et Ultra-Lune, je me suis laissé tenter par l’adaptation en manga de Pokémon Soleil et Lune qui sortait à la même période. (Bien joué Kurokawa) Je vais donc vous donner mon avis sur le premier tome.

Synopsis

La région d'Alola : son climat ensoleillé, sa mer émeraude et ses plages de sable fin immaculé. Soleil est un jeune dresseur qui ne ménage pas ses efforts. Coursier, lanceur de Concombaffe à la mer, il enchaîne les petits boulots. Son but : réussir à économiser 100 millions !
Mais pourquoi a-t-il besoin d'une telle somme... ?

Avis

Au départ, lorsque j’ai ouvert le tome, je pensais savoir à quoi m’attendre, étant donné que j’avais déjà fait le jeu éponyme une fois et que je suis en train de le refaire en version Ultra. Sauf que non en fait ! Si vous avez déjà fait le jeu, certes, vous ne serez pas en terre inconnue, vous y retrouverez Alola, le professeur Euphorbe, la Team Skull, Gladio, et le fameux Doudou. Mais dans cette adaptation manga, deux changements s’opèrent : Le premier vient bien évidemment des personnages principaux Soleil et Lune possédant une personnalité propre au contraire de leurs versions vidéoludiques vides de toute âme.Soleil est un jeune garçon embauché en tant que coursier et qui tente d’obtenir 100 millions de Pokédollar. Lune quant à elle, est une jeune pharmacienne fraîchement débarquée à Alola venant probablement de Kanto (J’y reviendrai plus tard). Personnellement, je trouve ça assez sympa que ces deux personnages ne soient pas juste deux gamins de onze ans rêvant de faire le tour des îles, ça change un peu. (Même si visiblement c’est une habitude dans les manga pokémon). 

 Le deuxième changement vient de l’histoire : Même si celle-ci semble suivre l’histoire principale des jeux, celle du manga se permet quelques libertés plutôt intéressantes, parmi elles, la justification du tour des îles, et la présence de Guzma et Gladio, beaucoup plus tôt que dans les jeux. Là encore, c’est une bonne chose, cela permet au nouveau venu de profiter d’une histoire avec un scénario plutôt bon et aux autres de ne pas ressentir de lassitude. Même si encore une fois, le scénario semble suivre celui du jeu. D’ailleurs, plus haut, je supposais que Lune venait de Kanto, c’est tout simplement parce que c’est elle qui pour le moment vit les événements majeurs des jeux. Le scénario est donc fidèle au jeu, tout en cherchant à s’en éloigner légèrement. Il en résulte un scénario très sympathique qui même s’il on en connaît une partie, nous réserve son lot de mystères. Ajoutons à tout ça une petit dose d’humour enfantin et c’est comme les pokémon : dans la poche.

Si le scénario est plutôt bon, les personnages ne sont pas en reste. Ayant déjà parlé de Soleil et de Lune plus haut, je vais m’attarder sur les autres personnages. Pour le moment, ceux-ci sont assez proches de leur versions jeux-vidéo, assez proches, pour ne pas dire copiés-collés. Guzma se parle tout seul, Gladio a toujours autant de problème avec sa main, et Lilie est… toujours aussi mignonne ! Bref ! Si pour le moment, rien de nouveau sous le Soleil (et la Lune), l’évolution des relations entre les personnages pourra s’avérer être très intéressantes. D’une part, on ne sait pas ce que nous réserve le manga concernant d’autres personnages importants du récit. On pourra tout à fait être surpris, et j’espère l’être. D’autre part, étant donné que Soleil et Lune ont une personnalité, il sera très intéressant de voir comment celles-ci vont nouer des relations avec les autres, je pense à Lilie ou Gladion par exemple. Pour ça, seul l’avenir nous le dira, mais vu ce que l’on peut lire dans ce premier tome, j’ai bon espoir ! 

En ce qui concerne le dessin, celui-ci est assez enfantin, mais après tout, c’est peut-être normal étant donné la cible voulu. Mais même si les graphismes semblent assez simples, ce n’est pas pour autant que les scènes de combat sont dénuées d’intérêt. Les combats sont dynamiques plaisant à lire et facile à suivre. Les dresseurs font preuves d’une ingéniosité mettant facilement Sacha du Bourg-Palette au placard. (Mais en même temps, vous me direz que ce n’est pas difficile). Pour faire simple, le manga me montre ce que j’aimerais voir d’un combat pokémon, de la technique, de la stratégie, de l’expérience et du dégât. Et finalement plus j’y repense, plus je trouve ça logique. Je trouve ça dommage qu’il n’y ait que le manga pour prendre ce parti. (Avec Pokémon Origin). A la lecture de ces combats on ressent de la tension, et je me dis que si, c’est comme ça avec des pokémons de faibles niveaux, qu’est-ce que ce sera plus tard !

Si vous aimez la franchise Pokémon, je vous invite à jeter un oeil à ce premier tome de Pokémon Soleil et Lune. Si vous avez l’habitude du manga, vous ne serez pas dépaysé et si c’est votre première fois, je pense que cela vous étonnera. Si la franchise ne vous intéresse pas, tentez quand même le coup, Pokémon Soleil et Lune reste un shonen plus que convenable avec des personnages intéressants et une histoire qui semble être pleine de promesses.

Disponible aux éditions Kurokawa


Commentaires

Commenter :