bannière

Q MYSTERIES tomes 1 et 2 de Keisuke MATSUOKA

Le 02/01/16 à 18:29:04 par Shinobivdk
image d'article

Synopsis général

Yûto Ogasawara, journaliste chez Kadokawa, est chargé de rédiger un article sur de mystérieux dessins de têtes de sumo pullulant à Tokyô. Très en retard, il décide de consulter l’agence d’expertise Q, ne comportant qu’une seule personne : la jeune Riko Rinda, experte polyvalente, ils étaient loin d’imaginer que leur rencontre les amèneraient au coeur d’une crise sans précédent.

Avis sur le tome

Au départ, lorsque j’ai acheté ces deux tomes, je m’attendais à trouver une succession d’enquêtes sans forcément aucun lien entre elles, mais qui permettaient d’approfondir les différents personnages. Ici, l’œuvre possède une histoire très bien amenée dont la résolution de crimes ou de délit y font partie. D’ailleurs, il n’y a pas vraiment d’enquêtes policières, puisqu’en réalité, ces délits se résolvent grâce aux analyses et au savoir de Riko. Dit comme cela, on pourrait croire que Q MYSTERIES manque de suspense et est inintéressant, mais il n’en est rien. En fait, c’est même tout le contraire, l’œuvre est vraiment intéressante. Que ce soit par son rythme soutenu ou par la quantité de savoir que les deux tomes possèdent, ils arrivent à nous captiver du début jusqu’à la fin, à condition d’aimer apprendre des choses.
Cependant, malgré son rythme, l’œuvre peut se permettre de ralentir et lorsqu’elle le fait, le fait bien.

C’est le rôle que rempli le deuxième tome, il a la bonne idée de freiner complètement la vitesse instaurée par le premier tome, pour se consacrer presque exclusivement au passé de la jolie Riko en nous faisant découvrir la manière dont elle est devenue experte polyvalente. Cette partie était vraiment très agréable à lire de par la douceur et l’envie qu’elle dégage, lors de la lecture, je n’ai eu qu’une seule envie : savoir comment la jeune Riko arrivera à se débrouiller malgré elle. Je rajouterai que cela m’a rappelé que le Japon n’est pas uniquement composé de grosses villes comme Tokyô, mais aussi de petites îles dont la situation est souvent bien différente par rapport à la métropole.
Personnellement, je pense que la magie davantage opérée grâce au fait d’avoir lu les deux tomes à la suite, de ce fait, je pense que Kana à eu une bonne idée en les sortant en même temps.

Il est donc tout à fait correct de dire que les personnages sont très soignés, grâce à leurs développements mais aussi grâce au très joli chara-design du dessinateur et du concepteur des personnages : Chizu KAMIKOU et Hiro KIYOHARA, qui s’applique tout autant lorsqu’il s’agit du dessin des objets à analyser. Un mot sur la présence des pages couleurs introduisant chaque début de tome qui sont agréables pour les yeux. C’est pour cela que je trouve d’autant plus dommage que les couvertures Françaises ne mettent pas en valeur les personnages contrairement aux couvertures Japonaises.

Q MYSTERIES est donc une très bonne surprise que je conseille à tout ceux qui aiment apprendre des choses, les grands mystères et les mystères en général et j’espère que comme moi, vous succomberez devant Riko Rinda, que vous serez captivés par l’histoire !

Disponible aux éditions Kana


Commentaires

Commenter :