bannière

Magical girl site tome 2 de Kentarô SATÔ

Le 02/01/16 à 17:54:00 par Shinobivdk
image d'article

Comme pour Border tome 2, je vous conseille de lire le tome 1 de Magical girl site avant de lire cet avis. En ce qui concerne l’avis du tome 1, cliquez ici pour le lire.

Synopsis du tome

Afin d’obtenir plus d’information sur le tempest, Aya et Tsuyuno décide de guérir la « chasseuse de Magical girls » pensant qu’une baguette magique pourra le faire. Les deux filles partent donc à la rencontre d’une Magical girl un peu particulière…

Avis sur le tome

Alors que le premier tome s’attardait sur le harcèlement à l’école et les pressions scolaires, ce deuxième tome s’attarde quant à lui sur un autre aspect de la culture japonaise : les idols.
En effet, ce tome 2 est centré sur le personnage de Nijimin, l’idol principale du groupe : Play dogs, un groupe qui a la particularité d’être tenu, littéralement, en laisse par ses fans.

Cette métaphore du comportement des fans vis à vis de ces groupes est très bien trouvée : il faut savoir qu’au Japon, ce genre de groupe ne fonctionne que grâce à leurs fans (âgés pour la plupart entre 16 et 40 ans) ainsi que grâce aux (généralement) très jolies membres du groupes.
Cette popularité peut se mesurer de différentes façons : Bien évidemment, il y a les concerts, illuminés par des centaines de tubes fluorescents, mais il y a aussi et surtout la vente de produits dérivées et la présence dans les conventions. En partant de ce principe, un fan peut donc acheter 48 éditions différentes d’un même CD, pour que son groupe, son unique raison de vivre, vive.

Dans le manga, on pourrait croire que Kentarô Satô exagère, mais en réalité il force à peine le trait. Et c’est d’autant plus saisissant de voir que même si on connaît la réalité, les situations et les expressions faciales des personnages arrivent à nous frapper. En fait, pour le moment Kentarô Satô arrive, je trouve, à bien doser l'ambiance que dégage son tome grâce à des personnages parfois hauts en couleurs qui contrastent avec l'ambiance « générale » de l’histoire. 
Critiquer cette facette de la culture Japonaise par l’intermédiaire de deux nouveaux personnages est une très bonne idée que l’on attendait pas forcément, et c’est d’autant plus appréciable lorsque l’on connaît cette facette.

Dans mon avis sur le tome 1, je disais vouloir que l’effet de surprise soit encore présent. Eh bien, je ne suis pas déçu, grâce à cette critique du monde des idols et de l’avancée de l’histoire, j’ai vraiment hâte de lire le tome suivant.

 

Disponible aux éditions Akata


Commentaires

Commenter :