bannière

Im (Great Priest Imhotep) tome 1&2 de Makoto MORISHITA

Le 14/05/17 à 21:28:44 par Shinobivdk
image d'article

Grâce à l’ouverture de ce site et des différents comptes de réseaux sociaux, j’ai pu être à l’affût des différentes nouvelles sorties à venir et de ce fait me faire une idée de ce que j’allais acheter. Bien sûr, c’est souvent une intuition, un coup de coeur, et Im, a parfaitement su attiser fortement ma curiosité, grâce aux différentes cases présentées. Je vais maintenant vous expliquer pourquoi mon intuition a été bonne.

Synopsis (Tome 1)

Depuis qu’elle est toute petite, Hinome n’a aucun ami. À l’école, on la dit maudite… Et pour cause : chaque son qui sort de sa bouche se transforme en flamme mortelle ! Alors qu’elle rentre comme d’habitude chez elle sans avoir parlé à qui que ce soit de la journée, elle tombe sur un étrange garçon en pleine cavale dans les rues de Tokyo. Elle lui propose de l’héberger, avant de découvrir qu’elle a devant elle rien de moins qu’Imhotep, le plus grand prêtre-sorcier de l’Égypte ancienne ! Malgré ses airs d’adolescent, il cache d’immenses pouvoirs… si grands qu’il s’est attiré la colère des dieux. Considéré comme le pire criminel de tous les temps, il a été condamné à un sommeil artificiel… 

Mais 3 000 ans plus tard, le monde est de nouveau menacé par les Magai, des démons maléfiques, et les geôliers d’Im n’ont d’autre solution que de faire appel à lui pour régler le problème. Imhotep, qui voue une haine profonde à ces créatures, ne se fait pas prier pour les éliminer… en commençant par celle qui avait pris possession du corps de Hinome ! Réunis par le destin, Im et la jeune fille se lancent dans un combat sans pitié, avec pour le mage une chance de trouver la rédemption au bout du chemin…

Avis

Comme je le disais dans l’introduction j’avais été séduit grâce aux dessins qui m’avaient immédiatement tapé dans l’oeil, mais je ne savais pas du tout ce qu’allait donner l’histoire. Eh bien, celle-ci entre vite dans le vif du sujet, la rencontre entre Im et Hinome, la seconde protagoniste de l’histoire, arrive très vite, pour nous plonger directement dans l’action. Les combats sont d’ailleurs très dynamiques et plutôt impressionnants, ceux-ci mêlent magies puissantes avec des explosions, des illusions, mais aussi d’immenses invocations de Dieux prenant presque toute la page. De quoi rester estomaquer. Les combats rapprochés n’ont rien à envier : L’impression de rapidité et de choc est bel et bien présente, ainsi que la tension propice à ce genre de moment. Tout cela fait que ces passages se lisent extrêment facilement, on dévore les pages au rythme des combats du Grand Prêtre.

Mais Im, ce n’est pas que de l’action, c’est aussi de l’humour, beaucoup d’humour. Et pour ça, le duo Im-Hinome fonctionne très bien, même si toujours un peu de la même façon : Im conscient de sa condition de Grand Prêtre, n’hésite pas à jouer de sa prestance, de son titre pour squatter chez Hinome, avec l’aide du père de celle-ci. Bien évidemment, Hinome n’est pas du tout d’accord et le fait savoir, ce sont les ingrédients d’un bon duo de choc, de quoi détendre l’atmosphère. A cela s’ajoute le choc des cultures et la découverte du japon, donnant naissance à de situations très drôles. Et chose que j’aime beaucoup, il y a aussi un peu d’auto-dérision, en jouant sur le fait qu’Imhotep un égyptien parle un parfait japonais.
En tout cas, même si l’humour et l’action sont présents, tout n’est pas rose dans l’oeuvre de MORISHITA Makoto.

L’auteur n’oublie pas d’étoffer ses personnages, pour leur offrir de la profondeur. D’un côté, malgré son tempérament de feu, Hinome est une jeune fille de seize ans qui a souffert d’un handicap aussi bien physique que social. Mais avec l’arrivée de Im, celle-ci va guérir et va voir sa vie changer. Malgré tout, sa réputation la précède et elle éprouve toujours de la difficulté à s’ouvrir aux autres, tant les autres refusent d’aller vers elle. Toutefois, un événement va se produire la poussant à aller encore plus de l’avant pour combattre son côté asocial.

De l’autre côté, nous avons le Grand Prêtre Imhotep, qui sous ses airs impétueux cache un lourd passé, dont il essaie de se faire pardonner et Dieu sait… Enfin, les dieux savent que son passé a été plutôt bien rempli. Rongé par la culpabilité, il essaie de régler les problèmes seuls, mais il va très vite se rendre compte que cela ne sera pas possible. De plus, comme je le disais plus tôt, en 2000 ans, il s’en est passé des choses… dont certaines sont des conséquences des actes de notre Grand Prêtre. Il doit donc constamment faire face aux conséquences indirectes et en 2000 ans, croyez-moi, il y en a eu beaucoup. Imhotep est donc un personnage bien plus complexe qu’il n’y paraît et c’est une très bonne chose !

Et entre ces deux personnages, il y a les personnages secondaires, les victimes des Magai. Comme ceux-ci se servent des malheurs de leurs victimes pour les posséder, le passé de ces pauvres personnes n’est jamais très joyeux et permet d’ajouter une touche supplémentaire de noirceur à l’histoire.

Mais comme je le disais, toute cette noirceur est contrebalancée par un humour qui fonctionne très bien. De plus, la lecture est très agréable grâce au très beau dessin de Makoto MORISHITA, surtout les décors de l’Egypte antique que je trouve magnifique, de même pour les différentes invocations impressionnantes. Le charadesign est lui aussi très bons, il est loin d’être générique. Le design des Magai est quant à lui plutôt bien trouvé, en rapport avec la divinité liée et arrive à mélanger divinité, démon et charisme. Ces dessins qui m’avaient séduits au départ, m’ont infligé le coup de grâce  à la lecture des deux tomes.

Je n’aime pas me vanter, mais sur ce coup, mon intuition a été bonne. Ces deux premiers tomes forment un début sur les chapeaux de roues ! En deux tomes, l’histoire a réussi à se développer suffisamment, que ce soit en terme de scénario et de personnages. Des personnages loins d’être creux, une histoire assez sombre malgré tout et de l’humour pour détendre l’atmosphère. Ajoutez à cela des dessins dynamiques, beaux, impressionnants et vous obtiendrez Im de Makoto MORISHITA. Pour moi c’est un grand oui ! Foncez !

Disponible aux éditions Ki-oon


Commentaires

Commenter :