bannière

Riku-do tome 2 de MATSUBARA Toshimitsu

Le 17/04/17 à 16:14:44 par Shinobivdk
image d'article

Bonjour à tous, j’espère que vous allez bien et que vous avez bien profité de votre week-end Pascal. Moi en tout cas, j’ai eu du chocolat. Et sans aucun rapport, je vais vous parler du deuxième tome de Riku-do, la rage au poings. Dans mon avis sur le tome 1 (que vous pouvez retrouver ici), j’expliquais que je restais sur ma faim, malgré une entrée en matière percutante. Qu’en est-il du tome suivant ? On va voir ça de suite !

Synopsis

Riku, désormais boxeur professionnel, s’apprête à livrer le premier combat officiel de sa carrière. De l’autre côté du ring se tient Kikuchi, un ancien poids welter qui souhaite rendre fier son fils venu l’encourager. Mais face à cet amour filial qui lui a cruellement fait défaut, difficile de garder son sang-froid ! D’autant que ce n’est pas un seul adversaire qu’il doit affronter, mais bien une famille…

Avis

Alors que dans le premier tome nous découvrions la triste vie de Riku ainsi que sa misère, ce deuxième tome nous fait découvrir pleinement un monde tout aussi violent et cruel : celui de la Boxe elle-même. Bien sûr, Toshimitsu MATSUBARA nous en avait déjà montré un aperçu en sachant retranscrire la puissance des différents coups portés et ce tome-ci n’échappe pas à la règle, pour notre plus grand bonheur. Ici, MATSUBARA nous montre la violence de la boxe d’un point de vue psychologique et cela de différentes manières. Premièrement, du point de vue des principaux intéressés, les boxeurs. Dans Riku-do, chaque boxeur possède sa propre motivations à donner des coups. Pour certains, c’est survivre, mais pour d’autres, cela peut être pour sa famille ou tout simplement pour l’amour de prendre des coups, pour l’amour du sport tout simplement. Pour moi, tout cela apporte de la profondeur à chaque boxeur présent dans l’oeuvre, surtout pour le personnage de Riku qui n’est pas très bavard.

Mais pour moi, ce n’est pas le point de vue le plus intéressant. Ceux que je trouve les plus intéressants sont les points de vue de l’entourage des boxeurs. Ils sont les plus intéressants car, ce sont les plus enrichissants pour les background, non pas de ces personnages, mais des personnages boxeurs. D’autre part, cet entourage est le spectateur direct ou indirect de la violence des matchs de boxe, que ce soit la violence des coups, mais surtout les conséquences de ces coups et pour ça il n’y a qu’à voir le dessins magnifiquement exécutés des corps abîmés de ces pugilistes. Tous ces matchs, ces coups, ces peurs, ces pleures sont des crochets que nous assène Toshimitsu MATSUBARA à un rythme beaucoup plus effréné que dans le précédent round. D’une manière plus générale, le déroulement du tome est beaucoup plus “punchy” sans jeu de mot, puisque cette fois-ci, l’histoire entre dans le vif du sujet en nous offrant quelques matchs impressionnants.

Alors qu’avec le premier tome, je restais sur ma faim, avec le tome deux, j’en veux encore mais par pure gourmandise. Le tome 2 est encore plus violent que le premier, de par la douleur physique très bien décrite, mais aussi de part la douleur psychologique qui assène l’uppercut final de ce deuxième rond. Tel un masochiste ou un boxeur passionné, j’ai hâte que 31 mai, la cloche sonne à nouveau pour ce troisième round.

Disponible aux éditions Kazé


Commentaires

Commenter :