bannière

Riku-do, la rage aux poings tome 1 de MATSUBARA Toshimitsu

Le 13/03/17 à 20:37:47 par Shinobivdk
image d'article

Bonjour à tous, aujourd’hui, je vais vous révéler quelque chose sur moi. Si vous ne le savez pas déjà, je ne suis pas vraiment quelqu’un de sportif, disons juste que dans de rares cas, je le pratique sur console et même ça, c’est rare. Alors imaginez bien que je ne suis pas vraiment un grand fan des manga sur fond de sport. Cependant, Riku-do, la rage aux poings, a su attirer mon attention et c’est de ce premier tome dont je vais vous parler dans cet article.

Synopsis

Pour se venger des coups qu'il a reçus, Riku boxe le corps de son père qui vient de se pendre. Il veut vivre avec sa mère, mais il découvre avec horreur qu'elle est dépendante d'un dealer brutal et sadique. Empli de rage face à toutes ces tragédies, Riku demande à un ancien boxeur devenu yakuza de lui apprendre à se battre pour défendre ceux qu'il aime. L'ex-champion refuse mais l'envoie chez son ancien entraîneur de boxe. Le jeune garçon trouvera-t-il sa voie dans ce sport âpre et violent ?

Avis

À peine le tome commencé que celui-ci nous assène un crochet du droit en plein dans notre mâchoire ouverte de stupéfaction. On arrive directement dans un univers sombre et glauque où le destin ne semble pas avoir fait de cadeau. On est alors pris de peine pour ce pauvre garçon qu’est Riku pour ensuite avoir de l’admiration pour sa rage, sa volonté de rendre à la vie, les coups qu’elle lui a donnés. Ce premier tome sert avant tout de mise en situation et nous permet de découvrir Riku, sa misérable vie et sa volonté de s’en sortir. On comprend alors rapidement que le personnage principal a du potentiel, aussi bien dans la boxe, que dans son développement de personnage. Et c’est pour l’instant le seul personnage vraiment mis en avant. Cependant, même si Riku est un personnage intéressant, ce n’est pas vraiment grâce à lui que l’oeuvre m’a scotché.

Dans ce premier tome, ce sont la mise en scène et le dessin qui m’ont mis au tapis. Riku-do, la rage aux poings possède la boxe comme élément central et l’auteur a su la mettre en valeur. La violence est omniprésente dans le récit, que ce soit dans les paroles, les situations, les personnages et bien sûr le dessin. MATSUBARA Toshimitsu m’a impressionné dans sa manière de transmettre la vitesse et la puissance des coups portés tout au long du récit. On arrive sans peine à ressentir la douleur infligée par un jab ou un crochet. Tout cela permet au tome de se dynamiser, malgré un début plutôt lent en terme de rythme, mais riche en émotions fortes. Le tout est mis en valeur par un dessin assez sombre comportant des traits plutôt forts, permettant d’accroître davantage le sentiment d’inconfort que l’on ressent tout au long de la lecture. Cependant ce sentiment d’inconfort est mêlé à de l’excitation provoquée par les différentes scènes de combat. Néanmoins à la lecture de ce premier tome, je suis resté sur ma faim, malgré les sentiments puissants qui s’en dégagent, j’aurais aimé voir un peu plus les autres personnages.

Ce premier tome de Riku-do, la rage aux poings, est vraiment percutant, on est directement plongé dans cet univers débordant de désespoir, et on peut qu’avoir envie de voir Riku s’en sortir, mais il est vrai que j’aurais voulu en voir plus. Espérons que ce soit pour le prochain tome. En tout cas, si vous aimez la boxe ou les histoires sérieuses, montez sur le ring.

Disponible aux éditions Kazé


Commentaires

Commenter :