bannière

Magical Girl Boy de Môkon Icchokusen : Au nom de l'amour, je vais te défoncer !

Le 24/02/17 à 15:07:34 par Shinobivdk
image d'article

Le genre du Magical Girl est un genre que j’apprécie énormément, j’ai commencé très jeune avec Card Captor Sakura qui passait à la télé et puis en grandissant, j’ai commencé à m’intéresser aux séries PreCure qui restent dans la plus pure tradition du Magical Girl. Entre-temps, il y a eu Est-ce un zombie ?, une série beaucoup plus drôle et beaucoup moins conventionnelle que les séries citées juste avant. Mais pourquoi est-ce que je vous parle de ça ? Eh bien, parce que l’oeuvre dont je vais vous parler aujourd’hui va beaucoup plus loin : Il s'agit de Magical Girl Boy.

Résumé

Saki Uno est lycéenne, mais elle est surtout membre d'un duo de chanteuse pop : les Magical Twin ! Le problème, c'est que son groupe ne rencontre pas du tout de succès… Dépitée, un soir, alors qu'elle rentre d'un concert catastrophique, elle trouve devant chez elle un yakuza fou furieux. Ce dernier lui apprend une drôle de nouvelle : sa mère était autrefois une magical girl, et c'est désormais à son tour de signer un contrat avec lui, pour protéger l'ordre et la justice ! Le problème, c'est que Saki n'est pas du tout emballée à cette idée. À moins que pour protéger l'homme qu'elle aime, elle ne soit d'accord pour se fighter contre des ours bodybuildés ?! Sa nouvelle vie de Magical Girl Boy (rayez la mention inutile) lui réserve bien des surprises…

Avis

Avant d’exprimer mon avis, j’aimerais rendre un hommage particulier… Un hommage au genre Magical Girl, qui au cours de la création de Magical Girl Boy, s’est vu malmené, moqué, ridiculisé, en emportant avec lui les différents quatrièmes murs qu’il rencontrait… Mais j’adore ça ! Comme je le disais dans l’introduction, j’adore le genre Magical Girl, mais j’aime aussi quand on s’en moque ! Et dans Magical Girl Boy, tout y passe  :  Le scénario de départ, la mascotte et bien sûr, la fameuse séquence de transformation. Magical Girl Boy n’a qu’une seule ambition, se moquer habilement d’un genre fondamental Japonais. En France, l’oeuvre appartient à la collection WTF des éditions Akata, et elle a clairement sa place dedans, à chaque nouvel élément, on se dit : Mais WTF et on se prend alors à imaginer que l’auteur se fichait complétement des barrières, qu'il était en roue libre, tellement l’oeuvre va loin dans l’absurde, mais sans pour autant y aller de trop.

On ne dirait pas comme ça, mais cet avis est très difficile à écrire parce que je me suis franchement bien marré, c’est comme si le genre du Magical Girl s’est fait jeté un sort le rendant le plus ridicule possible, un peu comme le faisait l’anime Excel Saga : La mascotte Yakusa, les armes, les monstres, l’amoureux de l'héroïne. Même les expressions du visage, tout est là pour être ridiculisé, et c’est assumé jusqu’au bout. D’ailleurs, c’est peut-être là, la plus grande qualité de l’oeuvre, mais peut-être aussi sont plus gros défaut. En effet, je pense qu’il n’est pas vraiment nécessaire d’apprécier le Magical Girl pour apprécier Magical Girl Boy, je pense qu’il faut surtout vraiment aimer l’humour absurde parce que l’oeuvre en déborde.

J’ai trouvé Magical Girl Boy hilarant et parfait dans sa démarche de parodie de Magical Girl. Étant aussi amateur d’humour absurde, là aussi, je fus comblé, même si je l’avoue, j’aurais bien aimé que cela soit plus long. Si vous êtes comme moi, n’hésitez pas, foncez. Si vous n’aimez pas le Magical Girl, vous pourrez toujours vous en moquer. En tout cas, si Akata veut nous proposer des histoires dans le même genre, je dis oui !

Disponible aux éditions Akata


Commentaires

Neko

Et c'est de nouveau moi ! Oui, je laisserai un commentaire à chaque fois (enfin quand je n'oublie pas... *tête en l'air*) :) J'étais déjà tentée de base par le titre et ton petit avis disant qu'il est avec un humour absurde me donne encore plus envie. Dommage que je sois fauchée pour ce mois, sinon je serais allée l'acheter demain. De base j'apprécie également le genre Magical Girl (Dont "Card Captor Sakura" vu que j'ai grandit avec *tousse* Par contre je ne connaissais pas l'autre titre que tu mentionnes, faudra que je le test pour voir ^^) En plus, ne pas rester cantonné aux barrières peut être vraiment agréable. Bon... je déclare déjà mon portemonnaie mort pour le mois de mars alors qu'il n'a pas encore débuté :) Merci beaucoup pour ton petit avis agréable à lire (et qui donne encore plus envie quand on voulait déjà tenter le titre, ahaha)?
Commenter :