bannière

BORDER tome 2 de KOTGAWA Yua et Kaneshiro KAZUKI

Le 16/12/15 à 21:47:36 par Shinobivdk
image d'article

Avant toute chose, si vous n’avez pas encore lu le tome 1 et que vous souhaitez avoir un avis, je vous propose de lire le mien.

Avis sur le tome :

Grâce à ce second tome, qui nous amène déjà à la moitié de l’histoire, nous nous retrouvons encore une fois avec deux enquêtes, qui cette fois encore permettent d’aborder des thèmes particuliers, tels que, la prostitution des adolescentes mineures ou encore l’autisme, dans une moindre mesure.

Bien que la série ne fasse que quatre tomes, les auteurs n’oublient pas de développer leurs personnages au travers des dites enquêtes, permettant ainsi au lecteur de se questionner sur la frontière entre le bien et le mal. Et ils n’oublient pas non plus de faire évoluer les relations entre les personnages existants. La mise en avant du personnage de Tachibana permet, quant à elle, de faire elle aussi une critique du comportement des enquêteurs et de la pression que certains de leurs membres peuvent subir. A cela on peut rajouter que la misogynie ordinaire du tome 1 est toujours présente.

Concernant les enquêtes en elles-mêmes, même si elle sont palpitantes, dans ce tome deux, il est difficile de savoir qui est le coupable. En fait, certains personnages arrivent d’un coup de baguette magique et ce, parfois lors de la fin déroulement de l’enquête. C’est d’autant d’autant plus déstabilisant que des personnages du tome un que l’on aurait pu penser récurrents, sont totalement absent du tome suivant, ne donnant donc pas d’informations sur qui ils sont. (Même si personnellement, j’ai ma petite théorie).

Ce deuxième tome fut néanmoins agréable à lire, mais j’aime ce genre et j’ai envie de savoir la suite. Mais il fut très difficile d’écrire ce post, puisque celui-ci n’a plus lieu de parler de la découverte de l’oeuvre, mais de sa continuité, sur laquelle, il y avait moins de choses à dire.
Si vous avez aimez le tome 1, n’hésitez pas.

Disponible aux éditions Komikku


Commentaires

Commenter :